Selon la croyance populaire, la physiothérapie en milieu orthopédique est là pour traiter des personnes blessées suite à des faux mouvements ou à un accident ( exemple: fractures, entorses, déchirures musculaires ou ligamentaires, ect…). Pourtant notre rôle en tant que thérapeute ne s’arrête pas là, nous pouvons vous accompagner pour des cas bien plus courants. Voici «5 des conditions les plus communes» qui sont les suivantes :

 

«Les maux de tête»: les traitements vont viser à définir à quel groupe vos maux de tête appartiennent. Si celles-ci se classent comme des migraines ou des céphalée de tensions. Ces douleurs coutumières tendent souvent à devenir chroniques. Elles sont pourtant si simple à prendre en charge avec l’aide de certaines méthodes de traitement telles que

le relâchement des  Trigger points,  les thérapies manuelles, ou les exercices d’auto-traitement, etc… .

 

« Les vertiges» : dont la forme la plus fréquente est le «VPPB (Vertige paroxystique positionnel Bénin)». C’est un problème mécanique dû à un débalancement des cristaux dans l’oreille interne.  Si les vertiges sont causés par le VPPB, peu de session sont nécessaires. D’autres formes peuvent elles aussi être traitées de manière rapide et efficace,si celle-ci elles sont cervicogéniques.

 

«L’Incontinence Urinaire»: touchant la gente féminine suite à la grossesse ou l’accouchement, l’affaiblissement des muscles du plancher pelvien,ou encore une chirurgie, peuvent aussi causer l’apparition de ce trouble .  Le rôle de votre thérapeute sera de monter un programme d’exercice adéquat «afin de réduire les symptômes».

 

« Douleurs lombaires reliées a la grossesse»:  Des changements physiques comme «la prise de poids, l’exagération des courbures,  le changement du centre de gravité, et l’addition de stress», vont amener l’apparition de différents symptômes chez une majorité des femmes enceintes. Votre thérapeute peut influer sur ces  «4 conditions» et ainsi «réduire la douleur dans le bas du dos» :Posture/alignement des articulations

  • Le renforcement  musculaire
  • la Flexibilité
  • L’atteinte ou le pincement nerveux

La récupération post natale peut se faire également avec votre thérapeute, afin  de rester avec des séquelles amoindries dont l’incontinence urinaire.

«Pré- ou post-opératoire»: L’implication de la physiothérapie avant la chirurgie peut vraiment réduire la douleurs et les traitements post-chirurgicaux. Les traitements post-opératoire aident à prévenir les risques de complications. Une rééducation pré-opératoire menée à bien, peut selon gravité de votre condition, vous  faire éviter la chirurgie.    

Il est possible que vous ne soyez référé par votre médecins, qu’après la chirurgie. Dans certains cas, il existe le risque que vous puissiez développer des complications comme par exemple : les dommages neuraux ou les douleurs compensatoires.  Avec la mise en place d’un programme individuel, votre thérapeute saura vous guider vers une meilleure récupération. De plus un accompagnement pour les personnes ayant subi une chirurgie «du cancer du sein permet une meilleure récupération «mobilité de l’articulation» adjacente.

Autant d’atteintes simples et banalisés, où la physiothérapie peut vous apporter des solutions qui pourront améliorer votre condition. Il n’est parfois pas nécessaire d’avoir une prescription pour consulter, dans les cas cités précédemment. Je vous invite donc à nous contacter  et de prendre un rendez-vous en consultation gratuite afin que nous puissions vous aider.

Source : https://amsclinic.ca/?p=5271&preview=true